Slam interscolaire

Chaque année avec l’Astre en Moi, Onizuka coorganise un slam interscolaire rassemblant une petite dizaine d’établissements du secondaire de la région Poitou-Charentes, désormais Nouvelle-Aquitaine.

La première édition a eu lieu en 2013 en Charente avec 8 classes de 4 collèges.

Depuis les éditions ont lieu à la Maison des Projets de Buxerolles (86) et rassemblent plus de 250 slameurs en herbe. D’abord sous la forme d’un tournoi où chaque établissement envoyait une équipe de 3, le slam interscolaire a évolué sous la forme d’une rencontre avec différents types de slam, mettant l’accent sur les slams collectifs pour que le plus d’élèves possibles puissent avoir une expérience scénique.

Chaque classe bénéficie entre 8h et 16h d’ateliers pour y participer, souvent appuyées par la DRAC qui soutient le projet.

Le jour de la rencontre, une ambiance de stade de foot entre les textes se superpose à un silence d’or pendant que les slameurs posent leurs slams sur scène. Tout simplement magique !!!

Serez vous les prochains à y participer?

SLAM intercollège de Charente 2013

Ateliers d’écriture

Quand l’association l’Astre en Moi a vu le jour en 2007, très vite, elle a été sollicitée pour organiser des ateliers slam et faire découvrir la discipline. Ce fut un moyen aussi de trouver et fédérer des slameurs afin de pouvoir lancer la scène du Grand Kfé.

Onizuka organisait déjà des salons poétiques chez lui, et très naturellement s’est mis à mener les ateliers d’écriture. A l’époque, il préparait un capes d’Histoire-Géo et ça faisait déjà plus de 10 ans qu’il gérait des centres aérés et des colonies de vacances en tant qu’animateur, en parallèle d’une activité de surveillant de collège. Cette double casquette l’a servi pour se trouver une véritable vocation au point d’en faire son métier et d’avoir mener depuis des ateliers dans plus d’une centaine de structures différentes.

Tout d’abord bénévole, puis salarié de l’Astre en moi, en 2014, il prend un statut d’autoentrepreneur pour mener son activité sans renier pour autant son engagement associatif. Il est désormais reconnu par les milieux éducatifs, socio-culturels et carcéraux comme une référence.

Atelier à la MFR de Gençay